Comment ruiner une direction artistique en 3 leçons

Comment ruiner une direction artistique en 3 leçons

Dragon’s Crown, développé par Vanillaware, est un jeu qui a fait couler beaucoup d’encre (ou s’allumer beaucoup de pixels ?) spécifiquement depuis que le studio en a dévoilé les premières images.

Tout le monde a ainsi pu admirer la qualité du travail artistique et le soin apporté aux détails, mais nous avons aussi pu remarquer que certains de ces détails sont loin d’être indispensables et que le créateur n’aime pas trop qu’on critique son œuvre.

Voici donc, en trois étapes : Comment passer de « Ouah! » à « Non mais là ça va pas être possible… » ?

Étape 1 : Soyez sublime

Indéniablement, Dragon’s Crown fait partie de ces jeux au graphisme d’exception derrière lesquels il y a une volonté de dévoiler au joueur les hommages que l’on rend à une source d’inspiration.

C’est ainsi que l’on y trouve divers références à des œuvres de la renaissance ou à la pop culture :

Le tout, semblant être peint à l’aquarelle, dégage une identité visuelle unique et si vous souhaitez lire une analyse plus détaillée, je vous invite à consulter l’article « From Mickey Mouse to Jesus, This Dragon’s Crown Trailer is Full of Epic Homages » dont proviennent les illustrations ci dessus1.

Étape 2 : Saupoudrez de représentations sexistes et stéréotypées

Les personnages en jeu

C’est là que les choses se gâtent puisqu’en effet, en dépit de la recherche effectuée pour imprimer un style dans les visuels du jeu, les personnages sont loin de disposer de la même finesse et semblent tout droits sortis de l’imaginaire d’un militant masculiniste2.

Le jeu propose en tout et pour tout 6 personnages jouables différents et s’il ne sont pas tous révoltants dans leur design, quand ils le sont c’est suffisant pour tous les autres.

C’est ainsi que nous pouvons admirer un chevalier en armure complète aux proportions pathologiques, une amazone ayant abusé des stéroïdes et des exercices de musculation des jambes3, un magicien qui n’a pas grand chose de particulier (ouf), une elfe disposant de jambes démesurées, un nain lui aussi complètement disproportionné et une sorcière à qui on souhaite de ne jamais choir sur une boite d’épingles.

Nous sommes donc en plein dans la représentation classique des rôles de genre que l’on retrouve disséminée dans toute l’industrie du jeu vidéo :

Les guerriers sont d’improbables tas de muscles, les hommes qui vont au corps à corps on une protection complète4 alors que les femmes doivent dévoiler leur anatomie coûte que coûte, d’où le bikini ridicule de l’amazone.

Les combattants à distance sont quand à eux moins musclés mais cela ne dispense pas les femmes de devoir rester désirables. La sorcière a la poitrine démesurée qui manque de jaillir de son vêtement à chaque pas qu’elle fait et ne manque pas de garder constamment une jambe hors de sa robe fendue jusqu’à la hanche. L’elfe quant à elle a un mini-short et des bottes montantes permettant ici aussi de souligner la longueur de ses jambes.

On le voit, alors que la focalisation est mise sur les outils de combats quand il s’agit des hommes5, tout est fait pour que le joueur ne se concentre que sur l’apparence physique des femmes6.

Il est également intéressant de remarquer l’évolution notoire du chara-design depuis les premiers concept-arts de 1998 à l’époque où le jeu était prévu sur Dreamcast:

Il y a toujours un problème de différentiation inutile entre la sorcière à moitié à poil et le mage. Ou encore l'armure improbable de la Chevalière mais au moins les physiques sont plausibles…

Il y a toujours un problème de différentiation inutile entre la sorcière à moitié à poil et le mage. Ou encore l’armure improbable de la Chevalière mais au moins les physiques sont plausibles… – Merci @michelv pour le lien

Le merchandising

Outre ces représentations particulièrement problématiques, il ne faut pas non plus oublier les figurines à destination des fans collectionneurs. Il semble étrangement que ne soient prévues que 3 statuettes à l’effigie de la sorcière, de l’amazone et de l’elfe.

Je suppose que quitte à regarder une figurine, autant que ce soit celle d’une bonnasse plutôt que celle d’un tas de muscle ?

Là encore, les qualités mises en valeur ne sont pas les aptitudes au combat mais plutôt (et de manière absolument surprenante) la plastique et la souplesse (je leur souhaite un bon kiné.)

Un œuf de Pâques

Loin de s’arrêter en si bon chemin, les développeurs se sont dit que ce serait pas mal de continuer dans l’objectification et d’inclure une petite surprise dans les menus du jeu :

dragon-s-crown-video

Non vous ne rêvez pas, le joueur peut poker les personnages en arrière plan et la réaction diffère selon le genre du PNJ. Les hommes manifestent leur énervement avec un grognement agacé quand les femmes, qui sont presque systématiquement entravées, représentées en position de soumission ou de séduction, poussent des gémissements plaintifs et se tortillent d’une manière qui se veut certainement aguicheuse.

Un joueur énervé a d’ailleurs fait un gif animé d’un des menus en représentant un homme à la place d’une femme pour démontrer l’idiotie du double standard :

Vous voyez pas le problème aux menus de Dragon's Crown mais vous trouvez ce GIF ridicule ? Vous avez un problème.

Vous voyez pas le problème aux menus de Dragon’s Crown mais vous trouvez ce GIF ridicule ? Vous avez un problème. – Illustration par psoodo

Étape 3 : Quand on vous dit qu’il y a une problème avec votre jeu, réagissez comme un connard

C’est un peu la cerise sur le gâteau : Un aperçu de l’état d’esprit du concepteur.

Évidemment, je ne suis pas le premier à écrire un article sur les problèmes que posent de telles représentation. Jason Shreier, journaliste chez Kotaku, a notamment lui aussi écrit bien plus tôt un article à ce propos7. Comme il bosse chez Kotaku, vous vous doutez bien qu’il a eu un peu d’impact : Le président de Vanillaware lui répondu en publiant un artwork sur sa page Facebook.

Il semblerait que Mr. Jason Schreier n'apprécie ni l'apparence de l'amazone, ni celle de la sorcière. En conséquence de quoi, nous lui avons préparé une illustration qui devrait mieux convenir à ses goût.

Il semblerait que Mr. Jason Schreier n’apprécie ni l’apparence de l’amazone, ni celle de la sorcière.
En conséquence de quoi, nous lui avons préparé une illustration qui devrait mieux convenir à ses goût.

Des excuses ont évidemment suivies, sur le mode tant apprécié des privilégiés de tous bords quand ils n’ont aucunement l’intention de se remettre en question mais espèrent s’en sortir avec une pirouette : « Nous ne sommes pas homophobes, vous avez mal compris, ce n’était qu’une simple blague. D’ailleurs ces personnages ne sont que des parodies. »

Laissons ces excuses de côté et regardons un peu l’idée qui se dégage de cette réaction à chaud : « Ce journaliste m’a vexé alors je vais lui rendre la pareille. Il n’aime pas les femmes hyper-sexualisées de mes jeux. J’ai qu’à sous-entendre qu’il aime pas les femmes et qu’il est gay. C’est toujours vexant de se faire traiter de gay. Hihihi trop lol. »

On tient peut-être également là l’explication à l’absence de statuettes à l’effigie des personnages masculins ? Si ça se trouve, ils se sont dit qu’il n’y a que des gays qui les achèteraient et qu’en conséquence, ça ne vaut pas la peine de les sortir.

Est-ce que c’est vraiment ce que vous pouvez faire de mieux ?

On voit bien que les artistes d’un studio sont capable de faire des merveilles quand il s’agit de décors et de détails, alors pourquoi ne pas apporter le même soin à la production de personnages moins stéréotypés et moins discriminants ? De plus, depuis quand est-il acceptable qu’un dirigeant se permette d’insulter en public les joueurs qui critiquent son jeu en étalant au passage son homophobie ordinaire ?

Nous sommes en 2013 et d’excellents jeux8 sont encore plombés par des décisions rétrogrades qui prennent les joueurs et joueuses pour des mâles adolescents de 14 ans et qui s’imaginent qu’un mâle adolescent de 14 ans a pour seules attentes de voir des nibards rebondir sur son écran de télé ou sa console portable et n’est pas en droit d’attendre plus.


  1. Merci Mar_Lard pour le lien 
  2. En admettant que ces gens là ont un imaginaire. 
  3. Et qui va guerroyer en bikini… 
  4. Les craquelures sur la peau du nain me laissent penser qu’il a une peau de pierre, rendant ainsi superflue une armure complète. 
  5. La force et l’armure du chevalier, la force et les marteaux du nain, la robe de mage du magicien. 
  6. Les fesses de l’amazone, les seins et les jambes de la sorcière, les jambes de l’elfe. 
  7. The Real Problem With That Controversial, Sexy Video Game Sorceress 
  8. Il est quand même noté 83 sur metacritic 

Serdaigle veggie féministe narcissique roux. On dit que je suis misandre, que j'ai pas d'humour, que je vois du sexisme partout et que je fais ça pour coucher.

9 Comments

  1. Noli · 14 août 2013 Reply

    Je suis quasiment d’accord avec tout ce que tu écris. Par contre, je trouve les personnages justement très parodiés et exagérés, et pour ma part, j’imagine qu’ils ont été créées, au début, dans le but de mettre en avant le côté ridicule des personnages dans les RPG. (Armure minuscule, personnage masculins hyper-virilisés, poitrines énormes, etc) Car le côté « attirant » et « séduisant » qui pouvait émaner d’un personnage féminin à grosse poitrine ou peu habillé dans les RPG n’est plus là. C’est de la grosse parodie. Ensuite, effectivement, ça ne fait pas dans l’original et le fait qu’ils n’aient ensuite sorti que des figurines des personnages féminins démontre que le but premier a sans doute été détourné (j’imagine une demande plus forte pour les personnages féminins par les fans ?)

    Mais on peut difficilement dire que les personnages ont été créées pour plaire et séduire le joueur masculin… Là ils sortent carrément des normes en les amplifiant et ridiculisant.

    Ah, et le « poke » sur le personnage masculin, son « grognement », je l’ai pris comme un grognement de plaisir, moi :D

    Mais oui, je suis d’accord que globalement ce que tu nous démontres ici est empreint de sexisme, je voulais juste exprimer mon avis sur les personnages.

    • Alda Marteau-Hardi · 14 août 2013 Reply

      Si ce n’était que les personnages difformes peut-être que je me serai contenté de grogner et de laisser le bénéfice du doute.

      Mais il y a l’easter egg, la réaction du président de Vanillaware, et après publication j’ai reçu un lien vers les 50 artworks qu’on peut débloquer dans le jeu et… c’est sans équivoque :

      artwork 1

      artwork 2

      artwork 3

      Et les autres sont du même acabit: http://www.allgamesbeta.com/2013/08/all-50-pieces-of-dragons-crown-quest-art.html

      Étrangement, il y a moins de difformité.

      • Noli · 14 août 2013

        Effectivement, c’est vraiment pas glorieux, le reste des artworks. Mais comme je t’ai dis, je suis d’accord avec le reste du sujet. Je donnais seulement mon avis sur les personnages principaux. Mais oui, c’est loin d’être « parodique » le reste des artworks. Au contraire, ça me fait penser aux cartes à collectionner que tu gagnes quand t’arrives à pécho une gonzesse dans The Witcher, un poil pathétique…

  2. Flash Steelers · 14 août 2013 Reply

    Sans doute pas aussi « militant » que tu ne l’est, je n’ai jamais été gêné, voir même j’ai toujours apprécié de voir de jolies héroïnes dans les jeux, notamment nippon tant ces derniers savent flatter comme personne les bas instinct du mâle. Sauf que bon, des fois le WTF est tel que même moi il me saute au visage avec force tandis qu’il essaye de m’arracher la rétine. Et donc là aussi je m’insurge.

    Qu’une sorcière soit représenter comme une pin up, bon ok pourquoi pas… (même si pour moi une sorcière c’est plus une vieille femme rachitique qui a accumuler la sagesse des arts occultes pendant toute sa vie mais mais mais ce n’est que MA vision de la chose). Sauf que là le style cul cambré et poitrine qui tiens plus de la boite a gant de grosse berline… non seulement ça ne veut rien dire, mais en plus c’est contre productif je trouve.

    Sachez le vil vendeur, que si vous voulez vendre avec des seins et des fessiers, il y a des limites a respecter. Déjà que les héroïnes de 35kg avec des organes en marshmallow qui se cambrent dans des positions dignes du cirque de Pékin ça a plus tendance a me faire pouffer de rire qu’a me faire chaud dans le pantalon, mais si en plus vous prenez ce postula comme « critère artistique » je regarderai le résultat de mon air le plus dubitatif. Car ce Dragon’s Crown me tentait bien à la base, mais vais je supporter d’avoir des monstres de foire sous le nez durant la partie ? pas sur que je sois prêt a tenter l’épreuve.

    • Yorgl · 14 août 2013 Reply

      C’est pas un souci de voir de « jolies » (on pourrait discuter des heures sur ce point :P) héroïnes, le problème c’est que c’est systématique, exagéré et unilatéral. Et le systématique est LE principal problème de tout ça.

      Si un jour on arrive dans la situation idéale où ça n’est plus le cas, on se foutra probablement de voir un personnage comme la sorcière puisqu’au final elle fera partie de la diversité. (Enfin il me semble.)

      Un autre souci que j’ai avec ces question des représentations est que j’ai l’impression, outre les nombreuses raisons très bien exposées par pas mal de gens, comme Mar_Lard ou Usul, qu’on subit aussi le côté hypocrite de la société vis-à-vis du sexe. Alors qu’on a soit disant libéré les mœurs, ça reste quand même très tabou et saupoudré d’hypocrisie du coup les media (dont les JV) vendent du sexe sous couvert d’art, de lol (cf les nombreuses émissions très racoleuses sous prétexte de rigolay) et cie… Rajoute à ça le patriarcat écrasant de nos sociétés et paf, ça fait des chocapic (et des sorcières ridicules….).

      Au final, je serais bien moins choqué par un jeu qui se revendique à caractère pr0n. (Au moins, là ça serait clair, même si la question des rapports, H/F notamment, ne serait pas réglée mais bon.)

      Note sur les personnages : je trouve pas l’Elfe choquante en fait. Les jambes sont très longues, mais elle est pas mal couverte, avec une tenue assez aventurière et les proportions sont vaguement ok.

      Ou c’est juste moi qui voit pas en quoi elle est problématique ?

      • Alda Marteau-Hardi · 14 août 2013

        Les jambes des femmes sont souvent un enjeu sexiste.

        Une femme qui montre ses jambes avec une minijupe va se faire traiter de salope par un grand nombre de gens, quand il n’était pas courant pour les femmes de porter le pantalon, c’était mal vu car une femme n’a pas à montrer ses jambes, etc…

        Donc le fait qu’elle ait des jambes dont l’importance est prépondérante (à jeu égal avec son arc, c’est dire…) n’est pas innocent.

    • Noli · 14 août 2013 Reply

      Moi aussi j’aime voir des « jolies » femmes dans les jeux vidéos. Mais j’aime pas qu’on m’impose la subjectivité du « joli ». J’aime pas que celles qui sont jolies sont systématiquement faites pareil. Franchement, je crois jamais avoir vu un personnage féminin qui soit ronde (ou grosse on peut le dire) et jolie. J’ai beau réfléchir, là, j’en trouve aucun.

      J’aime pas non plus que ça soit qu’aux femmes d’être sexualisée, mise en position de faiblesse…

      Alors oui, j’apprécie énormément que mes personnages soient beaux, mais ça dépend comment. Et j’apprécierais qu’on fasse de même avec les hommes, si on veut continuer sur ce terrain là. Mais franchement je préfèrerais tout simplement voir de la diversité.

  3. Danish · 14 août 2013 Reply

    A noter que le nain (qui doit se battre au corps à corps j’imagine) est peut-être musculairement sur-développé mais il est quand même assez court-vêtu, donc pas franchement super protégé… C’est le pendant masculin de l’amazone quoi.

    En fait, seule la sorcière m’a choquée.

    A part cà, d’accord avec tout.

    • Alda Marteau-Hardi · 14 août 2013 Reply

      Comme l’indique la note 4, le sprite du nain présente des craquelure qui laissent penser que sa peau est en pierre et il n’a donc pas besoin d’une protection supplémentaire.

      Sprite du nain

      C’est confirmé dans l’écran de sélection des personnages où le jeu parle de « Rock solid skin »

      Donc l’amazone est quand même la seule à se trimballer sans protection alors qu’elle est au corps à corps.

Leave a reply

31337